Formé aux Beaux-Arts en France, puis à l’ECAL en Suisse, les premiers travaux de Antoine Goudard s’apparentent à première vue à de la sculpture abstraite.

Et cependant, ces formes évoquent des mouvances, des formes archaïques, des fossiles
vivants, figurent  des  êtres  difficilement identifiables.

Le matériau lui-même est trompeur, ce qui semble être  une toile est du cuir, et l’artiste a soigneusement recouvert celle-ci de peinture, accentuant les nuances, l’aspérités des veinages de la peau et de recouvrement d’une forme qui se donne en se dissimulant.

Ces sculptures questionnent en fait des identités  qui se cachent sous des enveloppes, le geste du sculpteur tendant alors au paradoxe.


La sculpture qui d’ordinaire occupe l’espace, crée des formes, des volumes, qui semble ici donner à voir des êtres qui cherchent à disparaître, à se transformer, à mettre en retrait une part d’eux-mêmes, avec peut être leur créateur.

Ce geste paradoxal est au cœur du travail de
Antoine Goudard.


 

Biographie

De ce vide central, Antoine Goudard fait avancer son travail selon plusieurs axes. Ceux-ci, et cette progression même, créent une figure d’artiste qui serait plutôt un chercheur, explorant des pistes en jouant alors avec.

Partant du vide, une série de travaux portent en apparence la trace, l’absence, quand une autre aborde le multiple par opposition à l’unique.
La production qui se veut éventuellement sérielle questionne la figure humaine, le corps et le portrait, ou encore la physionomie animale.

Toutes signalent un effacement du geste artistique, et attendent de l’œil du spectateur qu’il achève les œuvres en s’y frottant.

«Empruntant des codes esthétiques hérités de la culture populaire et des rites des civilisations anciennes, Je me fascine pour la question de la sublimation.»

Antoinegoudard.com - All Rights Reserved

antogoud@gmail.com